Historique

Le Groupe de réflexion et d’action Femme, Démocratie et Développement (GF2D) est une organisation non gouvernementale. Tout débute en mai 1992 par un groupe de femmes convaincues qu’il revient aux femmes de prendre en charge leur promotion. Parmi elles, un membre se dégage dès les premiers temps. C’est la militante féministe Brigitte Adjamabgo-Johnson. Elle est en effet le membre concepteur-fondateur, la toute première coordinatrice, la première secrétaire générale mais aussi la toute première présidente du conseil d’administration de l’ONG. « C’est une femme très importante et qui a su insuffler la force nécessaire à cette création. Sans elle, nous ne serions pas là » se rappelle Rita Mensah-Amendah, également membre fondateur et membre du conseil d’administration du GF2D.

A l’époque, ces femmes se réunissent régulièrement au Foyer Pie XII de Monseigneur Kpodjro, lieu du tout premier siège de l’ONG. Là, se font et se défont les stratégies à mettre en place pour une mise en œuvre efficiente de la promotion des droits des femmes. Ensemble, ces femmes estiment que l’amélioration de leur statut juridique est une exigence stratégique qui doit sous-tendre tous les projets visant réellement le développement humain durable.

Elles assignent donc au GF2D l’objectif principal de faire prendre conscience aux femmes de leur droit en tant qu’être humain, en général, et de la nécessité de jouir de ces droits. Et en particulier de leur droit de participer à la vie de la nation à travers la promotion de l’émergence du leadership féminin à tous les niveaux.

Après avoir produit un manifeste, le GF2D s’est doté dès 1994 d’un organe d’exécution des programmes dénommé Centre de Recherche, d’Information et de Formation pour la Femme (CRIFF). Depuis sa création, le GF2D s’est assigné pour tâche de contribuer à une meilleure connaissance des droits civils, politiques et socio-économiques des femmes au Togo et de les promouvoir à travers l’exécution de programmes triennaux (1994-1997) et quinquennaux (1997-2001 et 2001-2005).

Structure du GF2D/CRIFF

L’Assemblée Générale du GF2D, qui est l’organe suprême de l’association, a lieu tous les deux ans et poursuit les objectifs suivants : l’adoption des grandes orientations, la validation ou l’évaluation à mi-parcours du plan quinquennal des programmes d’activités et l’élection des membres du Conseil d’Administration et du Bureau Exécutif du GF2D/CRIFF élus pour un mandat de 2 ans.

Le conseil d’administration est l’organe de consultation, de décision et de contrôle des actions de l’exécutif du GF2D ; il vote le budget proposé par le Bureau Exécutif et examine les comptes en fin d’exercice.

Le Bureau Exécutif est l’organe de gestion et de direction du GF2D. Les neuf personnes élues membres de ce Bureau sont : la Secrétaire Générale (SG), la Secrétaire Générale Adjointe, la Trésorière Générale, la Trésorière Générale Adjointe, la Chargée de la communication et 4 conseillères.

La SG représente le GF2D et est ainsi la responsable hiérarchique du personnel du CRIFF. L’engagement des membres du Bureau Exécutif et du Conseil d’Administration du GF2D/CRIFF est sur la base du bénévolat.

La spécificité du GF2D/CRIFF réside dans le fait qu’il applique une stratégie de discrimination positive envers les femmes en combinaison avec l’approche genre. De même, tous les organes de décision et d’exécution sont composés majoritairement de femmes. Le conseil d’Administration est composé exclusivement de femmes de même que le bureau exécutif. De même, plus de 70% des parajuristes sont des femmes.