Bienvenue sur notre site

Académie de formation des femmes et jeunes filles en leadership politique sur la « la gestion des processus électoraux »

En Afrique, les études sur le genre ont montrées que les femmes sont sous représentées dans l'espace public. Cette sous représentativité des femmes souligne l'existence d'une disparité et d'une inégalité entre les femmes et les hommes dans l'accès à certains statuts sociaux. On s’aperçoit alors que le sexe est le deuxième facteur qui influe significativement sur la participation politique et publique. Les États africains ayant pris la mesure de la problématique se sont engagés à relever ce défi entre autres à travers l’adoption de la Déclaration solennelle des chefs d’État sur l’égalité du genre en Afrique à Addis-Abeba et l’agenda 2063.

Les élections locales ou nationales offrent des opportunités aux femmes de participer  à la vie politique de divers façons, et des mesures spécifiques leur permettant de surmonter les obstacles résultant des élections.

C’est cette tâche que le GF2D s’évertue à accomplir en développant des stratégies variées pouvant contribuer à relever le niveau d’implication des femmes. Il s’agit des formations, des plaidoyers et des activités de prise de conscience de la population.

Depuis 2012, la Fondation Hanns Seidel soutient ces formations des femmes des partis politiques avec des outils pertinents d’apprentissage. Elle a permis aussi de créer des occasions de partage d’expérience entre les femmes togolaises et celle de la sous région. 

Dans ce sens, le projet dénommé « Académie de formation des femmes et jeunes filles en leadership politique » sur la « la gestion des processus électoraux » a été lancé le 07 mai 2018 à Lomé avec la réalisation du premier atelier