Bienvenue sur notre site

SJF: partage d'expériences

La deuxième journée de la Semaine Jeune Fille, fut très enrichie par le partage d’expériences de Me DONU Thérèse, avocat au barreau, qui après avoir fait un tour sur son parcours, a expliqué en quoi consiste son métier et comment elle conciliait sa vie professionnelle, sa vie de mère et de femme au foyer. Elle a exhorté les jeunes filles à se surpasser, à aller au-delà de leurs limites car elles doivent se battre deux fois plus que les hommes pour se faire remarquer.

L’échange avec la mécanicienne MENSAH Saraphine a été riche en émotions, elle a expliqué que très tôt elle s’est intéressée à ce métier dit pour hommes. Par amour, elle a mis tous les moyens pour arriver où elle en est aujourd’hui. Ce métier est très difficile, il requiert la réflexion, la force physique et un grand sens de l’observation.

Ayant eu son bac C au Collège Protestant de Kpalimé, notre ingénieure en Eau et Environnement a évolué à Ouaga où elle a eu sa Licence et son Master. Elle a incité les jeunes filles à cultiver l’excellence et l’efficacité car ce sont des qualités qui ne se cachent pas. Elle a insisté également sur le fait d’entretenir de bonnes relations avec ses congénères en milieu scolaire et estudiantin.   

Notons que les trois intervenantes ont porté l’accent sur l’amour du travail, qui est la base d’une vie professionnelle épanouie malgré les difficultés.

Le ton fut mis ensuite sur « Comment s’adapter aux défis des mutations du monde du travail dans la préparation de sa carrière professionnelle ?». Ce panel a été animé par l’architecte GERALDO Farida suivi de M. AKONDE Pascal représentant de l’ANPE. Ils ont eu à souligner l’importance de la polyvalence des connaissances, l’auto-formation, la curiosité sans oublier l’entrepreneuriat et l’acquisition d’expériences. Il a invité les étudiants à s’approcher de l’ANPE afin d’acquérir une base solide de formation leur permettant d’accéder plus facilement au monde professionnel.

Tous ont encouragé les jeunes notamment les jeunes filles à se battre, à donner le meilleur d’elles-mêmes, à développer la culture de l’excellence.