Clôture de la 2e édition de la foire aux droits de la femme

 

Le Jeudi 1er décembre 2016 a connu l’apothéose de la 2e édition de la foire aux droits de la femme placé sous le thème : «Mobilisons-nous pour l’autonomisation de la femme », organisé par le GF2D dans le cadre de la célébration de la campagne des 16 jours d’activisme contre les violences faites aux femmes célébrée du 25 novembre au 10 décembre.

Lire la suite

Ensemble «Mobilisons-nous pour l’autonomisation de la femme »

Dans le cadre de la célébration de la campagne des 16 jours d’activisme contre les violences faites aux femmes célébrée du 25 novembre au 10 décembre et dans le souci de renforcer ses actions pour l’autonomisation de la femme, le GF2D en partenariat avec l’UNFPA a démarré, ce 29 novembre 2016, sa 2e édition de la foire aux droits de la femme. 
Cette foire vise à faire du respect des droits des femmes, une réalité pour leur bien-être et pour le développement de nos communautés. 
Pour atteindre cet objectif, le GF2D s’est allié avec les acteurs clés entre autre des magistrats, des avocats, des notaires, des huissiers pour offrir des consultations juridiques gratuites à la population ; des professionnels de la santé et les institutions intervenant dans l’autonomisation économique de la femme sont également présentes.

Le GF2D invite massivement, à cet effet, les femmes et les filles en besoin d’informations sur le droit, la santé et l’autonomisation économique et particulièrement celles dont les droits sont violées, à l’adresse suivante : 
Siège du GF2D, Maison de la femme Rue des Macérons en face de la Nouvelle Agence de la CEET à Hédzranawoé, Tél. 22 61 49 25 / 22 30 81 87/ 90 08 82 12.

« En Guinée, les femmes sont battues, mariées de force, répudiées, excisées… »

« Les femmes sont de plus en plus soumises à la traite et à l’exploitation. Elles sont battues, mariées de force, répudiées, ou excisées avec une prévalence de 97%. Elles continuent d’être privées de l’éducation, de la santé, du droit à l’expression, etc. Une enquête nationale menée en République de Guinée en 2009 indique que 50% des femmes interviewées ont rapporté avoir été victimes de violences sexuelles et 80% d’une forme de violence physique ou psychologique. Chaque fois qu’une crise éclate dans le pays, des viols et des agressions sexuelles sont commis sur des femmes et des enfants. », a notamment dénoncé madame Sanaba Kaba.

Lire la suite

L’importance des droits fonciers pour l’émancipation des femmes et la lutte contre la pauvreté en milieu rural

LES POINTS MARQUANTS
  • 78 % des pauvres dans le monde vivent en milieu rural et dépendent de l’agriculture pour vivre.
  • Les femmes y souffrent nettement plus de la pauvreté que les hommes ou que les citadins des deux sexes.
  • Pour célébrer la Journée internationale de la femme rurale (le 15 octobre), la Banque mondiale s’intéresse au rôle crucial des droits de propriété dans l’élargissement des débouchés économiques et la sécurisation des actifs des femmes.

Lire la suite